21/03/2019 – Journée mondiale de la trisomie 21 : ayons l’ambition d’une réelle politique d’intégration des adultes trisomiques !

Communiqué de Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais


Journée mondiale de la trisomie 21 :

Ayons l’ambition d’une réelle politique d’intégration des adultes trisomiques !

Cette nouvelle édition de la Journée mondiale de la trisomie 21 qui a lieu ce jeudi 21 mars pose la question de l’intégration des adultes trisomiques dans notre société.
La trisomie 21 est une anomalie génétique qui touche près d’un nouveau-né sur 1 000 chaque année en France. Ce syndrome a pour effet de créer une déficience intellectuelle et un retard de développement psychomoteur.

Si la prise en charge des enfants trisomiques s’est améliorée en dix ans, leur intégration à l’âge adulte reste néanmoins très limitée. La plupart des entreprises se montrent frileuses à l’idée d’embaucher des personnes trisomiques. Des quotas légaux sont pourtant fixés par la loi dite « handicap » du 11 février 2005 qui vise à l’intégration des personnes handicapées à la vie sociale sous tous ses aspects en tenant compte des spécificités de chaque handicap. Si les entreprises de plus de 20 salariés sont en effet tenues d’employer des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 %, beaucoup d’entre elles ne parviennent pas à remplir cet objectif.

Il est temps de défendre une réelle politique d’intégration des adultes trisomiques dans les entreprises ! La loi de 2005 est imprécise et les moyens financiers alloués aux entreprises sont insuffisants au regard des objectifs fixés. Il faut augmenter considérablement les aides pour les employeurs qui recrutent des travailleurs handicapés afin de renforcer la politique d’intégration des adultes trisomiques et plus généralement de l’ensemble des adultes handicapées.
La France doit avoir une politique ambitieuse d’intégration des adultes trisomiques. La réalisation de cette objectif passe par une réponse politique qui doit transcender tous les clivages partisans.